Conseils & Tutoriels de Mr Bricolage

Nul besoin de contacter systématiquement un artisan : Rien de plus simple que d’installer un interrupteur, changer une prise, monter un lavabo, réparer une fuite, peindre un mur ou poser du parquet !

Grâce à nos fiches conseils, réussissez à coup sûr tous vos travaux de bricolage à la maison !

Poser un parquet flottant

Le parquet est une solution idéale quand on veut un sol confortable, facile à poser n’importe où dans la maison (y compris dans les pièces d’eau). L’avantage : il ne se colle pas. Il est donc facile à déposer et à transporter dans une autre pièce ou une autre maison. La pose idéalement, se fait parallèlement à un mur. Deux possibilités de pose : si les lames sont disposées dans le sens de longueur de la pièce, çà l’allonge. Dans la largeur, çà l’élargit. Attention à l’effet couloir, donc, dans une pièce étroite. Dans un espace carré, on placera les lames tournées vers la fenêtre ou dans l’axe de la porte (vers la lumière, en somme !). L’isolant est indispensable pour ses qualités isophoniques et le confort de marche. Une moquette déjà en place peut faire office d’isolant si elle n’est ni usée, ni percée. A vous de jouer !

Attention
Avant de démarrer la pose de parquet, assurez-vous que le sol est sain et surtout, qu’il est bien plat. Laissez le parquet reposer dans la pièce à laquelle il est destiné 24 heures avant la pose pour que les lames s’adaptent à sa température et ne soient pas soumises à des torsions après leur pose. Et surtout : enlevez les plinthes avant de réaliser ces travaux.

Matériel de la boite à outils

  • Ciseaux
  • Règle
  • Mètre enrouleur
  • Boîte à onglets
  • Crayon
  • Scie sauteuse
  • Serre-joints
  • Martyr ou morceau de tasseau
  • Equerre
  • Lunettes de protection

Fournitures et outils spécifiques

  • Isolant pour parquet flottant (mousse en rouleau ou en plaques, à poser)
  • Rouleau de ruban adhésif large
  • Lot de lames de parquet flottant à emboîter
  • Cales de dilatation
  • Compas en cas de découpe arrondie
  1. Couvrez le sol d’isolant sans laisser de jour. Veillez à ce qu’il n’y ait ni manque, ni chevauchement. Au besoin, fixez les morceaux avec de l’adhésif en rouleau. La coupe de l’isolant est très simple, puisqu’il s’agit d’un rouleau de mousse fine à retailler aux ciseaux.
  2. Démarrez la pose d’une lame contre le mur. Repérez la coupe nécessaire pour contourner un obstacle (coffrage, tuyau…).
  3. Découpez ensuite selon le tracé précis, à la scie sauteuse. Protégez vos yeux des projections de bois en portant des lunettes.
  4. Déposez des cales de dilatation le long du mur de manière à laisser un espace de 5 mm entre le mur et la lame pour les possibles dilatations du bois. Posez la lame à sa place sur l’isolant.
  5. Avec un mètre enrouleur, repérez la coupe nécessaire sur la lame suivante.
  6. Coupez la lame à la scie sauteuse, en confectionnant un guide avec un tasseau pour vous assurer de couper droit.
  7. Emboitez la lame dans la précédente. Chaque lame est équipée d’une rainure sur la longueur et d’une languette sur la largeur. La rainure s’emboite, la languette se clipse. Clic !
  8. Pour les rangs suivants, décalez les coupes. Pour conforter l’emboitage, donnez un coup de marteau contre la lame protégée par un martyr. Une fois la pièce parquetée, ôtez les cales de dilatation puis posez les plinthes pour dissimuler les bordures
  9. Pour contourner un poteau arrondi, reportez la forme du poteau sur les lames concernées ou formez un rond au compas puis coupez les lames à la scie sauteuse délicatement.

Bon à savoir
Pour que le motif du parquet soit harmonieux esthétiquement, il faut alterner entre une lame entière et une lame coupée à moitié. Au moment d’acheter les lames, compter 10% de marge supplémentaire. En effet, vous produirez quelques morceaux de chutes en décalant les coupes d’un rang à l’autre.

Retourner aux fiches